Archive for décembre 2009

Un dimanche de chien: épilogue
29/12/2009

Quel suspense je vous inflige mes pauvres lecteurs! Qu’est-il donc advenu de cette pauvre créature canine égarée??

Et bien avec le numéro de son tatouage, on a réussi à obtenir le lendemain l’adresse du propriétaire. Donc tout est bien qui finit bien, toutou a retrouvé sa famille! Bon, on a pas trop compris comment cette chienne s’était retrouvée sur le quai: la proprio ne parlait presque pas français. Une chose est sûre, là je vous rassure, Roxy(je l’avais nommée ainsi) n’avait pas été abandonnée.

Quand même, je tiens à ajouter à voix basse, qu’il n’eût pas été déplacé de nous inviter à passer la porte grillagée et de partager un apéro afin de nous remercier. Mais bon, ce n’est que mon humble avis…

Un molosse? Non! Un nounours, une crème! Elle va me manquer!

Publicités

Un dimanche de chien
27/12/2009

Avant tout récit, voici un conseil: n’ayez jamais aucun problème le dimanche. Ne tombez pas malade, ne soyez pas en rade de lait, ne trouvez pas de chien errant en pleine ville; trois cas de figure s’étant évidemment présentés à nous aujourd’hui…!

Respirer comme un Darth Vador qui aurait une angine, ça empêche de dormir.

Etre l’heureuse convive dominicale d’une Péruvienne décidée à concocter quelques spécialités alimentaires au déjeûner et qui finalement décommande le matin même ça laisse sur sa faim.

Vouloir dresser une table avec dessus un petit-déjeûner fait de croissants, ça oblige à acheter du lait pour le chocolat chaud.

Partir avant à pied en mission pour débusquer un apothicaire présent afin de me procurer l’élixir qui me soignerait, c’est prioritaire.

Le véhicule motorisé qui ne démarre plus, ça gonfle.

Une pharmacie fermée, se rabattre sur Aulnay mais trouver un gros chien perdu sur le quai de la gare, ça fait de la peine.

Téléphoner aux vétérinaires, aux associations, aux commissariats qui s’avèrent de piètre secours car ce n’est pas le bon jour, amener le chien chez soi jusque nouvel ordre, ça annule la mission initiale et renvoie l’équipage à la case départ.

La morale de cette histoire à demi conjuguée? et bien je dirais que parfois et même souvent, on n’a aucune prise sur les évènements.

(…un peu abrupte cette conclusion j’en conviens! Je vous laisse dans le vide interstellaire de la destinée…)

Un dimanche de chat
20/12/2009

Bonsoir mes lecteurs!

Alors ça floconne sec par chez nous hein?? Faîtes attention à ne pas glissader en allant effectuer vos achats de Noël! Moi j’ai un truc pour dépenser moins: n’achetez rien. Dites à vos convives: »Je vous offre ce sapin décoré de tout l’amour inconditionnel que je vous porte. » Effet garanti. C’est aussi ça l’esprit de Noël.

Pour rester dans le ton je vous livre une fraîche citation dont l’auteur gagnerait à être connu-quel talent Ludovic!!!

Bassine du jour
17/12/2009

Une orchidée assassinée en moins de deux mois…non, si encore il n’y avait que ça. Autant me rendre à l’évidence une bonne fois pour toutes, le constat est plus que clair: je n’ai pas la main verte. C’est un fait qui me désole. Je devrais me résigner et arrêter d’acheter des pauvres plantes d’intérieur que je sais par avance sous mon toit condamnées!-Nicolas Hulot manifeste devant chez moi-je devrais me résoudre à ne plus jouer à l’apprentie botaniste qui récupère toutes les semences disponibles dans sa cuisine: »oh! Si je plantais ce gros noyau d’avocat! », »et ces graines dans mon poivron, voyons ce que ça va donner… » ou bien le mythique »chéri j’ai gardé au fond de ma poche le noyau de tamarin confit que j’ai goûté lors d’un repas, faisons pousser l’outre-mer dans un pot! ».

Mon Dieu qu’ai-je fais…?

Pourtant les démarrages ont toujours réussi, quelle fierté!Puis vinrent les drames, irrémédiables, pauvres pousses à jamais desséchées…-Yann Artus Bertrand survole ma maison en Hélico-que l’échec est enrageant et malmène mon orgueil!! Alors avant de me faire arrêter par Interpol je lance un appel en ce dernier jour du sommet de Copenhague: Ne m’offrez plus de plantes! Je me rends! C’en est fini!

Merci.

In the mood for what…
16/12/2009

Ce truc n’a rien à voir avec rien de rien, je vous le montre quand-même.

Chapître trois
16/12/2009

Chers vous, assidus ou résidus bien le bonjour!

Voici un sacré moment que je n’ai pas traîné mes sabots sur la toile; veuillez m’en excuser. C’est par un temps glaçial et morbide, alors que dort la nature et ronronnent les chaumières, que mes doigts gelés s’aggrippent de toutes les forces qui leur restent au crayon qui trace les lignes de ce nouvel article. Le crayon n’est certes pas l’outil adéquat pour taper du texte sur un clavier…(faites les p’tits malins! -j’ai d’autant plus de mérite!)

Je vous laisse en compagnie du chapître trois de ma série « Les Considérations Immatérielles ».Je pense tout de même à changer le titre, j’ai honte en fait…

Ici la mort est certaine;

mais la vie l’est plus encore.


C’est très cliché tout ça.
03/12/2009

Chers clients,

la Maison Parle au Mur fondée en 2009 vous accueille aujourd’hui en vous proposant une charmante série de clichés photographiques, une fois n’est pas coutume. De contenu divers et varié, ce menu s’achèvera sur une infusion des hauts plateaux »Vertige du soir ».

En vous souhaitant un bon visionnage si tant est que ce terme existe…

"interdiction de marcher sur l'eau"

Composition géométrique aggravée

Fleur de bitume

Si les cailloux ont des narines...

...alors les nuages ont des yeux.

Vertige du soir
03/12/2009

Violente aquarelle

Cimes

L'envol

Bonne nuit les petits!!

Chapître deux
01/12/2009

Le règne végétal est le théâtre d’évènements tragiques.