Archive for the ‘La bassine à vomi’ Category

Desperate housewife.
11/08/2010

Bonnes gens, bien braves, aux jardins si propres et carrés, tondus comme un militaire gradé : à bien y regarder, à force d’avoir l’oeil qui traîne, et bien je vous ai vu ! Pris la main « pas » dans le sac justement. Où donc vous débarrassez-vous de ces verts déchets ? Derrière vos clôtures !! Vos haies fraîchement taillées crient votre culpabilité. J’imagine que vous camouflez pareillement chaque jour le petit tas de poussière balayé sous votre tapis innocent. Moi qui suis le témoin silencieux de vos petits larcins, sachez, chers criminels, que si j’avais un masque noir en latex, un long fouet qui claque au vent, ainsi que de beaux cheveux lisses, je me ferais justicière de l’ombre et vous pourchasserais jusqu’à votre porte après avoir balancé vos détritus indésirables qui irritent mes principes , par dessus votre haie.

Publicités

Terroir
27/05/2010

Ah qu’il est bon d’être Français!!!

…vous en doutez? Mais non voyons! Je vais vous réconcilier avec notre vieux terroir qui fleure bon la cave fraîche, la salpêtre et la haute gastronomie; pour ce faire je me dois avant tout de remercier chaleureusement notre camarade Monsieur R. qui nous fait partager ses vacances en envoyant à la rédaction de Parlomur des cartes postales à la gloire de notre patrimoine ( Jean Pierre Pernault vous n’êtes qu’un amateur! ).

Je vous laisse déguster, c’est collector.

Monsieur R. je reconnais bien là votre maître spirituel!

...ou l'art de faire des photos appétissantes...

Bon je vois qu’il y a encore des sceptiques, alors une p’tite dernière!

"you take zi apéro?"

Je précise que si cet article éducatif destiné à promouvoir la culture française figure dans la catégorie « Bassine à vomi », c’est une question de logistique; mieux vaut avoir cette précieuse bassine près de soi quand on boit une bonne vinasse!

Bien à vous.

Les déchets savent parler!
23/04/2010

Chers confrères,

il fallut que Mémère sorte son toutou ce matin pour revenir les poches pleines de cochonneries cueillies au gré du vent, et qu’elle aie l’idée de les laisser s’exprimer sur le blog. Bon, rien d’extraordinaire, j’en conviens. Il y a même un petit air de déjà vu(saurez-vous le trouver?), mais bon, en attendant je ne vous laisse pas errer sur la toile comme des âmes en peine.

Je tiens à remercier les feuilles de laurier et les chenilles les ayant visitées, ainsi que présenter toutes mes condoléances au ballon de foot déchiqueté-paix à son âme, puisse t’il se réincarner dans un sport plus intéressant…

Chanteur d'opéra, toi qui lève les bras aussi haut que ta voix!

la la laaaaa!!!

ça me rappelle un truc...

Pourquoi pleures-tu petite baleine...?

Des requins affreux et mal intentionnés me pourchassent!

J'ai peur!...

Prions le dieu des mers à la tête en forme de barque!

Droit de réponse.
16/03/2010

Chers gens,

aujourd’hui la rédaction de Parlomur souhaiterait pousser un coup de gueule.

En effet, il se trouve qu’un de nos lecteurs nous a affreusement outragé en comparant la dernière peinture postée sur le blog à, je cite l’auteur: »des toiles pleines de vomi »… Sachez, Monsieur R., que si effectivement l’oeuvre récemment présentée vous évoque du vomi, l’art contemporain ne néglige nullement les représentations des différents fluides corporels. J’ai moi-même une fois rencontré un artiste côté qui s’exprimait avec ses crottes de nez. Votre semblant d’injure est donc à ce jour invalide.

J’ajoute qu’il s’offrait à votre regard des personnages inspirés du monde minéral, d’où les textures irrégulières.

Je vous serez gré, à l’avenir, de formuler des commentaires respectables, fondés sur la raison et la logique et non sur un ramassis d’impressions aussi vagues que votre culture. Je serai alors ravie de les lire et pourquoi pas de les prendre en considération.

Gros bisous.

De la chaîne alimentaire aussi.
28/02/2010

Alors que je reçois diverses chaînes de mails, des F.W en tout genre, sans compter les SMS à envoyer 16 fois sinon on va tous mourir, avec en prime 7 ans de malheur (et encore là je vous épargne les plus ridicules),j’ai décidé à mon tour de polluer votre espace en lançant une chaîne de soutien à mon bénéfice.

Voici quelques années que je n’ai de cesse de me picorer les bouts de doigts, de les ronger pour oublier un instant cet indiçible néant qu’est la vie-j’ai essayé d’arrêter et de passer au pinard comme tout le monde mais ça marche pas… Et bien je dis STOP!! Cela ne peut plus durer!

J’ai besoin de votre soutien. Faîtes suivre cette adresse de blog(la mienne) à tous vos amis: un grand bonheur arrivera dans votre vie!! Garanti satisfait ou remboursé.

Nan mais!! y’a pas de raison, moi aussi je peux lancer une chaîne de merde!


Interlude-de l’action, enfin!!
18/01/2010

Ce qui suit est une purge de la bassine à vomi.

La bande dessinée c’est tout un art: je m’y suis essayée mais elle n’a pas voulu de moi…tant pis! Je récidive et vous livre un fabuleux récit d’aventure, riche en décors d’époque et doté d’un scénario ultra travaillé pour les amateurs du genre.

Nota bene: Dargaud et Delcourt se disputent mes services vous savez!


LA VICTOIRE SEMBLE S'ANNONCER...

Les lapins
01/01/2010

Pour cet article je voulais vomir dans la bassine, non pas que j’ai la gueule de bois du réveillon, ça non j’ai bu du cidre…mais tout simplement cela faisait un bail que je n’avais maculé cet espace de mes gru-mots. Alors de quoi sont-ils faits aujourd’hui? De lapins.

Je parle ici de métaphores. Des bons gros lapins de Garenne que l’on me pose un peu trop régulièrement! J’en ai tellement ras la casquette qu’on pourrait m’appeler Oudini: j’en sors de mon chapeau, de mes poches, quelle collection!! Un vrai clapier ambulant! Je présume avoir une tête de grosse carotte, ça ne peut être que ça. A moins que, là je suppute, les gens s’imaginent pouvoir faire tellement de choses en une journée qu’ils finissent par en zapper la moitié, névrose classique chez les citadins parisiens.

Ajoutez à cela mon charisme ne dépassant pas le bout de mes chaussettes; je suis en effet nullement apte à inspirer une quelconque forme de crainte chez ces poseurs de pinouilles qui font fi de mon éventuel courroux!!

Au fait, l’expression « poser un lapin » est-elle une référence au prestidigitateur présentant l’animal aux yeux de tous et qui le fait disparaître, faisant naître au sein de l’audience le doute sur la tangibilité du sujet…?

Bon j’arrête ici avant de me provoquer une tendinite au cervelet.

ps: BONNE ANNEE A TOUS!!

Bassine du jour
17/12/2009

Une orchidée assassinée en moins de deux mois…non, si encore il n’y avait que ça. Autant me rendre à l’évidence une bonne fois pour toutes, le constat est plus que clair: je n’ai pas la main verte. C’est un fait qui me désole. Je devrais me résigner et arrêter d’acheter des pauvres plantes d’intérieur que je sais par avance sous mon toit condamnées!-Nicolas Hulot manifeste devant chez moi-je devrais me résoudre à ne plus jouer à l’apprentie botaniste qui récupère toutes les semences disponibles dans sa cuisine: »oh! Si je plantais ce gros noyau d’avocat! », »et ces graines dans mon poivron, voyons ce que ça va donner… » ou bien le mythique »chéri j’ai gardé au fond de ma poche le noyau de tamarin confit que j’ai goûté lors d’un repas, faisons pousser l’outre-mer dans un pot! ».

Mon Dieu qu’ai-je fais…?

Pourtant les démarrages ont toujours réussi, quelle fierté!Puis vinrent les drames, irrémédiables, pauvres pousses à jamais desséchées…-Yann Artus Bertrand survole ma maison en Hélico-que l’échec est enrageant et malmène mon orgueil!! Alors avant de me faire arrêter par Interpol je lance un appel en ce dernier jour du sommet de Copenhague: Ne m’offrez plus de plantes! Je me rends! C’en est fini!

Merci.

La classe est-elle un mythe ?
05/11/2009

Le contexte du RER B mériterait à lui tout seul une étude sociologique!! Là-dessus je ne m’y risquerai pas… mais je peux vous livrer en guise d’inauguration de ma Bassine à Vomi un beau morceau que voici.

ongles

Ma question est: quelle morphologie si particulière et différente de la notre, commun des mortels aux dix orteils et aux dix doigts, peut bien posséder cet homme le contraignant à ce tailler les ongles durant une demi-heure…??? Derrière cette question « anatomique » se cache une autre interrogation, latente et si évidente que nul n’ose la poser; et bien moi, je vais oser, là,tout de suite: ce serait pas un peu dégueulasse de faire ça en public…?

à la petite cuillère
03/11/2009

cuillere2

Histoire d'illustrer la sensation qu'on éprouve parfois en société...!